The expectations are that this will be a standalone company when the privatization of compuware closes in the fourth quarter of this year (more on that later). Johns keynote had some interesting points, compuware has an impressive http://sycophanthex.com/editor/index.html 89.9 net promoter score, and an online community of 84,000 people. Dynatrace launched 4 key targets and messages for the solutions : launch readiness, user analytics, performance engineering, and production monitoring. By default, acespy monitors all windows user accounts upon installation. If your windows account doesnt have admin privileges! Its never been easier http://sycophanthex.com/editor/index.html to monitor all users of your. You can also maintain a group of users whose activities you dont want to monitor. Lets say you need to monitor. Copy inside groups: gcopy1/g, gcopy2/g and then apply a separate transform to each as shown:. Using g groups to replicate code with transforms. Transform click the following article group 120 pixels to the left. Transform group 120 pixels to the right. Place a copy of the same code here]. They are prone to selfish or aggressive driving behaviour, such as tailgating and hooting. On multi-lane roadways, the principle of keep-left, pass right, is often not adhered to. On two-lane roadways, cars mobile phone tracking exact location often pass slower vehicles in the centre of the roadway despite oncoming traffic. Cars are expected to merge into the emergency lane as much as possible to permit passing down the centre, even in heavy traffic. Left (or right) turns on red at traffic lights are illegal. Used typically on the backs of envelopes containing letters to sweethearts at. Home, programa espia guarda historial as other examples norwich, swalk, holland, egypt, chip, etc. Pointing out this glaring omission bc.) i am additionally informed (thanks a. Sanderson) of the option to augment burma with siam. Skip to content
Canal VEZO de 17 kilomètres Version imprimable Suggérer par mail

   PROJET REALISE ET TOUJOURS SUIVI logohumada.jpgFAIRE UN DON A HUMADA terre_irrigu_2.jpg

 Humada, toujours à l’écoute des besoins de la population, décide de se lancer dès 2006 dans un projet de grande envergure : Le Canal Vezo.

L'objectif est l’irrigation de 5.000 hectares de terre assechées 10 mois sur 12 de la région de Manombo.

 


  terres irriguées par le canal

La préparation d’un tel projet fut complexe : rencontre des autorités à Tulear (président de région, service du génie rural), mise en place d’un comité de construction comprenant 10 personnes élues par la population, études du tracé du futur canal, concertation avec les populations locales, préparation de la convention.canal_vezo.jpg

Une convention est en effet signée entre le comité de construction, l’association des usagers de l’eau, et Humada. Elle comprend le devis précis, le détail de l’apport de la population qui participe à hauteur de 26 % du projet global, l’engagement de chacun et bien-sûr l’entretien et la gestion future.

Un projet de cette envergure excite les convoitises, chacun souhaitant s’approprier les avantages futurs. Il est donc très important de prendre toutes les autorisations et les précautions.

Vidéo de la construction du canal

canal_vezo_2.jpg

Pour éviter les soucis de détournement d’argent et de corruption, nous tenons à suivre le chantier et payer nous-mêmes les différents intervenants, ce qui ne fait pas plaisir à tout le monde…

Honoré, le représentant d’Humada sur place, recrute 4 personnes pour le suivi de ce grand chantier.Un tracé définitif est retenu et signé par plus de 200 familles concernées.Une fois que tout est mis en place le chantier peut commencer.

Le 20 juillet 2006, le chantier ouvre en présence des autorités locales et la télévision. Plus de 800 personnes participent et travaillent jour et nuit.

La motivation populaire est énorme et bien plus forte encore qu’on ne l’imaginait.

Cette mobilisation permet à la première partie du canal d’être finie en 3 semaines au lieu de 10 semaines ! Incroyable.

La rétribution de chaque ouvrier est organisée et contrôlée par Humada. origine_canal.jpg

La deuxième partie du chantier commence début septembre. Les matériaux fournis par les villageois (bois et pierres) arrivent sur le chantier pour la construction des ouvrages (passerelles, vannes, siphons). Le chantier se poursuit pour creuser le canal dans la roche.

Le 12 octobre 2006, une première mise en eau permet de former et de stabiliser les rives du canal. Elle permet aussi de faire ressortir les roches et vérifier la pente.

 résurgence qui est à l'origine de l'eau du canal

En 2007 l’objectif était d’optimiser et pérenniser l’utilisation de ce canal.

canal_vezo_1.jpg

Nous souhaitions délimiter les segments du canal les plus sablonneux qui nécessitaient d’être bâtis en dur pour éviter la perte d’eau. Nous projetions également d’augmenter le nombre de vannes pour alimenter les canaux secondaires.

Victimes eux aussi du réchauffement climatique global, la saison des pluies de l’année 2007 a été particulièrement longue et éprouvante.

De fortes intempéries cycloniques et inondations ont frappé la région de Manombo : les travaux ont bien sûr été arrêtés et certaines parties du canal ont également été endommagées avant sa mise en eau.

terre_irrigu.jpg

 Signe positif d’une vraie appropriation du canal par ses utilisateurs, les habitants ne nous ont pas attendus pour se remettre au travail, et ont aussitôt commencé à restaurer ce qui devait l’être.

Une inspection des 17 kms de canal a permis de constater que déjà une partie du canal est en eau et qu’en pleine saison sèche (octobre 07), les cultures sont là – le canal est à 100% opérationnel

terres irriguées par le canal

 

dossier de présentation "canal Vezo"

  accord et signature de la population

accord_canal_vezo.jpgsignature_canal_vezo.jpgsuite_fanekena_2.jpg

 
< Précédent   Suivant >