gdz po matematike uchebnik 5 klass muravin i muravina aleksandrova kontrol'nye raboty 7 klass otvety gdz skachat' reshebnik po anglijskomu jazyku za 10 klass afanas'eva miheeva 7 klass gdz po fizike sbornik zadach gdz putina algebra 9 klass ershova Skip to content
Equipement du dispensaire de Salary Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

   PROJET REALISE ET TOUJOURS SUIVI  ancien_dispensaire.jpg  logohumada.jpgFAIRE UN DON A HUMADA

 
SALARY était équipé d’une case en bois insalubre de 25 m2, appelée dispensaire. Les conditions d’hygiène ne pouvaient pas y être respectées, l’équipement y était très sommaire et les malades ne pouvaient pas être accueillis, ne serait-ce qu’une nuit...

 

ancien dispensaire

 

Dans leur malheur, les villageois ont la chance d’avoir un médecin de Tana compétent,reconnu pour ses bons diagnostics qui a fait le choix d’être médecin de brousse. C’est l’association malgache Tea Longo qui le salarie et qui offre un réseau de médecins spécialisés (ophtalmologue, dentiste…) qui pourrait périodiquement utiliser le dispensaire.

inauguration_dispensaire.jpg

 

Objectif du nouveau dispensaire : Traiter sur place les cas qui aujourd’hui nécessiteraient une évacuation à l’hôpital de TULEAR situé à 80 kms. L’évacuation est toujours choisie en dernier recours car elle implique d’être coupé de sa famille et suppose 10 heures secoué et entassé dans un taxi brousse (et seulement les jours où il passe !), ce qui entraîne trop souvent l’aggravation, voire le décès des malades. 

  inauguration du dispensaire

Il faut savoir que Madagascar compte 3 000 dispensaires fixes dans le pays. Ce sont des centres vitaux pour les Malgaches, dont 60% n’ont pas accès aux soins médicaux de base. Il faut rappeler que Madagascar est un des pays les plus pauvres du monde, où 45% des moins de 5 ans souffrent de malnutrition et sont donc particulièrement vulnérables aux infections. Chaque année, 60 000 d’entre eux meurent victimes d’infection respiratoire, de diarrhée, faute de vaccins ou encore de paludisme. A Madagascar, 92% du territoire est touché par le palu. Dans ces dispensaires, les femmes peuvent accoucher dans des meilleurs conditions d’hygiène et recevoir une éducation sur le sujet. Certaines femmes ignorent que leur bébé peuvent contracter le tétanos lors de l’accouchement, lorsque le cordon est coupé avec du matériel non stérilisé. Or, faute d’infrastructures, beaucoup de femmes accouchent chez elles. Et 14% des bébés malgaches meurent du tétanos chaque année.

 

 

dispensaire.jpgLe nouveau dispensaire bénéficie :

d’une construction en béton de 82 m2  , d’un raccordement à l’eau et l’électricité (solaire + éolien), d’une salle d’auscultation, d’une salle d’accouchement, d’un dortoir homme,d’un dortoir femme et d’une pharmacie.

 

  nouveau dispensaire

 remise_materiel.jpg

Au mois d’octobre 2007, Stéphanie a remis au nom d’Humada le matériel de base venant de France indispensable à son ouverture: stéthoscope, otoscope, balance, équipement complet, pansements, équipement abcès-sutures, boîte chirurgie de base, matériel de gynécologie, matériel de stérilisation… ainsi qu’un acompte pour l’équipement en mobilier local (lit, tables, armoires…).

 

Mais du « matériel lourd » restent encore à fournir tels que : echographie – cardiographe, fauteuil de dentiste… 

dispensaire-materiel.jpg

 Humada suit cela de près !

 

 

 

 lit dispensaire

 
< Précédent   Suivant >